L’INRC abrite sa fondation à l’Institut de France

L’INRC abrite sa fondation à l’Institut de France

L’Humain doit rester la priorité des changements sociétaux qui s’opèrent partout dans le monde. L’INRC s’est rapproché de l’Institut de France pour créer une fondation dont l’enjeu sera de  préparer les Relations humaines du futur

Dans un monde en situation d’évolution technologique et sociétale continue, où, parfois, l’idée même du temps d’adaptation semble être devenue un rêve inaccessible, nous avons le devoir d’agir pour donner une place centrale à l’humain dans la révolution digitale.

Afin d’aller plus loin, au-delà des Relations avec les clients, l’INRC souhaite dans l’intérêt général approfondir le champ des Relations Humaines. 

C’est dans ce cadre que l’INRC se rapproche de l’Institut de France qui regroupe les plus éminents chercheurs, érudits, intellectuels de France et les principaux représentants des plus grandes institutions savantes des pays étrangers.

Cette Fondation aura pour but de favoriser le développement des conditions d’une Relation humaine responsable, apaisée et durable, mettant, résolument et à la fois, la personne et l’intérêt général au cœur des échanges de demain.

C’est à cette condition que les mutations du monde, qui impactent et impacteront tant les relations de toutes natures entre les individus, pourront être efficacement appréhendées.

En intégrant une dimension académique et scientifique pour accompagner les relations humaines du futur, cette fondation œuvrera dans l’intérêt général en investiguant trois principales thématiques :

  1. Les mutations des métiers et l’anticipation des compétences
  2. La conjugaison de l’IA et de l’IH avec l’appui des sciences cognitive
  3. La valeur sociale et sociétale des entreprises

Pour ce faire, la Fondation identifiera et soutiendra des projets par des moyens humains et financiers provenant de mécènes privés et de subventions publiques.

Le conseil d’administration sera composé de trois membres de l’Institut, dont le chancelier de l’Institut de France, président du conseil d’administration, et de trois représentants de l’INRC.

A propos de l'Institut de France

Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission de proposer aux cinq Académies qui y demeurent, un cadre harmonieux pour travailler au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de grands prix et subventions (plus de 20 millions d’euros distribués chaque année par le biais de ses fondations abritées). Placé sous la protection du président de la République, il est également le gardien d’un important patrimoine, à commencer par le Palais du quai de Conti, quatre bibliothèques dont la bibliothèque Mazarine, ou encore de nombreuses demeures et collections qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle. Parmi elles se trouvent le château de Chantilly, le musée Jacquemart-André, le château de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kérylos.